• Samedi 11 juillet : Partie de Pêche à Diélette


    votre commentaire
  • Passez votre permis bateau à Diélette ou à Carteret !


    Contact M. Claude LEBASTARD <claude50permismer@gmail.com> ou par téléphone au 06 85 13 61 68
    Vous trouverez toutes les informations sur le site : permis-bateau-carteret.fr.   

     


    votre commentaire
  • Notre nouvel élévateur à bateaux est en exploitation depuis le 11mai, mais voilà après la bonne nouvelle de la remise en service de la porte, une mauvaise nouvelle mercredi 20 mai ce nouvel équipement tombe en panne !

    Lundi 25 mai, vols de bateaux à Port Diélette

    Après deux mois de confinement, la saison des carénages a repris et bat son plein, alors ne sachant pas quand l'élévateur serait remis en service, nous avons demandé à ce qu'un moyen de manutention de substitution soit mis en place pour caréner à minima les bateaux de moins de trois tonnes , dont les manutentions étaient prévues mercredi, vendredi et lundi !

    Lundi 25 mai, vols de bateaux à Port Diélette

    Une grue roulante a permis de manutentionner en toute sécurité une dizaine de bateaux, le grutier Roland puis un collègue, le chef de manœuvre Étienne, et une équipe de plaisanciers ont assuré les opérations d'élinguage et de calage.

    Lundi 25 mai, vols de bateaux à Port Diélette

    Lundi 25 mai, vols de bateaux à Port Diélette

    Lundi 25 mai, vols de bateaux à Port Diélette

    Lundi 25 mai, vols de bateaux à Port Diélette

    Réception du nouveau bateau de notre trésorier "La Noisette", attendu depuis deux mois !

    Lundi 25 mai, vols de bateaux à Port Diélette

    Lundi 25 mai, vols de bateaux à Port Diélette

    Lundi 25 mai, vols de bateaux à Port Diélette

    Lundi 25 mai, vols de bateaux à Port Diélette

    A vos Karshers, c'est parti!

    Une belle journée, la solidarité et la convivialité étaient de la partie! 

    Merci à tous pour votre contribution.

    Mardi matin l'élévateur était remis en service, le planning des carénages a repris.

     


    votre commentaire
  • Conformément à l'arrêté préfectoral et aux arrêtés municipaux de Flamanville et Tréauville vous devez respecter le protocole sanitaire !

    Les activités nautiques et de plaisance à Port Diélette sont autorisées à titre dérogatoire.

    Les activités nautiques et de plaisance à Port Diélette sont autorisées à titre dérogatoire.

    Les activités nautiques et de plaisance à Port Diélette sont autorisées à titre dérogatoire.

    Conformément à l'arrêté préfectoral et aux arrêtés municipaux de Flamanville et Tréauville vous devez respecter le protocole sanitaire !

    Les sorties en mer sont autorisées de 6h00 à 19h00, navigation dans la limite de 54 miles du port dans les eaux territoriales Françaises.

     Port du masque ou visière obligatoire du haut de la passerelle jusque dans votre bateau. 

    Si ces règles ne sont pas respectées, les Maires pourraient retirer leurs arrêtés !

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  • Pour changer un peu de l'actualité, un petit retour dans le passé , il y a 24 ans !

    Courrier dactylographié du 15 janvier 1996 !

    Invitation à l'assemblée générale de l'Association des Usagers du Port de Diélette .

    L'association qui gérait 80 mouillages dans le grand port depuis 1983 avait été mise en sommeil depuis le début des travaux fin 1993 .

     

    Invitation à l'assemblée générale de l'Association des Usagers du Port de Diélette .

     La première grille des tarifs qui prévoyait le remise en fonction d'une zone de 40 mouillages à l'échouage, et quelque places au ponton visiteur devenu le ponton K.

     


    votre commentaire
  • C'est la très bonne nouvelle du jour !

    Diélette, tous les feux sont au vert sauf ceux de la porte qui restent au rouge pour l'instant soyez vigilants!!


    Après un travail pointilleux qui a permis de démontrer au Préfet de la Manche que nous étions en mesure de respecter les mesures sanitaires en vigueur sur notre port et en mer.Merci aux maires de Flamanville et Tréauville ainsi qu'au bureau du port qui ont instruit le dossier et mis en place les panneaux d'information et le barrièrage.Les mairies de Tréauville, et Flamanville ont reçu hier soir l'arrêté préfectoral qui nous autorise à reprendre la mer à partir de ce jour,  tous les jours , de 6 heures à 19 heures.Les arrêtés municipaux ont été pris et sont affichés avec des mesures physiques et des règles qui seront mises en place en début de semaine. Prenez connaissance du protocole sanitaire et appliquez les règles et gestes qui nous sont imposées.Lien ci-dessous :

    Diélette, tous les feux sont au vert sauf ceux de la porte qui restent au rouge pour l'instant soyez vigilants!!

    Affichage en haut des passerelles

    Diélette, tous les feux sont au vert sauf ceux de la porte qui restent au rouge pour l'instant soyez vigilants!!

     Cet après-midi vous pourrez prendre la mer dès qu'il y aura assez d'eau au dessus de la porte qui est restée bloquée fermée depuis le 1° avril! Un essai a été réalisé jeudi soir, le problème semble être cerné, soyez patients.

    Diélette, tous les feux sont au vert sauf ceux de la porte qui restent au rouge pour l'instant soyez vigilants!!

    Marégraphe de de jour


    Vous pourrez aller voir si le maquereau est arrivé ! 


    votre commentaire
  • Covid-19. La navigation de plaisance est finalement interdite ! La FIN interpelle Matignon

    Peut-on oui ou non naviguer depuis hier, lundi 11 mai, premier jour du déconfinement ? Et bien ce n’est pas du tout évident et ça dépend où : au mieux c’est sur avis favorable du Préfet de département, mais c’est interdit en général ! Un décret en ce sens paru hier « sème le doute et l’incompréhension ». Yves Lyon-Caen, patron de la puissante Fédération des Industries Nautiques, met les pieds dans le plat dans une lettre ouverte au Premier ministre Édouard Philippe.

    Covid-19. La navigation de plaisance est finalement interdite ! La FIN interpelle Matignon 

    Vous avez déclaré qu’un grand nombre de Français allaient retrouver un peu de liberté…

     Pour commencer, Yves Lyon-Caen rappelle à Édouard Philippe certains passages de son allocution du 7 mai sur le déconfinement. Il écrit notamment : « Monsieur le Premier ministre, le 7 mai, vous avez déclaré qu’un grand nombre de Français allait retrouver avec bonheur le 11 mai, ‘ un peu de la liberté qui leur a tant manquée pendant ces longues semaines de confinement, un peu de l’espace qui leur a manqué, un peu de la nature qui leur a manqué ’. Lors de cette allocution, vous avez également laissé aux préfets et aux maires, le soin de mettre en place des protocoles spécifiques pour notamment « permettre l’accès aux plages, lacs et centres nautiques dans le respect des exigences de sécurité sanitaire ». L’ensemble de la communauté nautique (industries et services, monde sportif, ports de plaisance et associations d’usagers) s’y était préparé en travaillant sur des guides, chartes ou référentiels sanitaires. Ce travail est pleinement opérationnel aujourd’hui. »

    L’ensemble de la communauté nautique avait salué cette annonce

     « À la suite de votre intervention, nous avons pris l’attache de vos collaborateurs qui ont confirmé la demande que portait notre Fédération depuis plusieurs semaines : la liberté de naviguer était rendue au même titre que celle d’aller et venir sur le plan « terrestre ». Des instructions ont été depuis adressées et relayées par certaines préfectures maritimes dès la fin de la journée du 7 mai. L’ensemble de la communauté nautique a salué cette annonce. »

    Un revirement

     Jusqu’ici tout va bien, même si on sent que ce petit rappel annonce autre chose de moins amène… et ça ne manque pas quand Yves Lyon-Caen dénonce, poliment mais vertement, un décret qui selon lui constitue « un revirement » (par rapport aux annonces du 7 mai) et qui « sème le doute et l’incompréhension »

     Voici ses mots :

    « Cependant, la parution aujourd’hui du décret du 11 mai 2020 prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l’épidémie de covid-19 dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire sème le doute et l’incompréhension.

     D’abord l’article 9 de ce décret vise spécifiquement l’interdiction des activités nautiques et de plaisance. Jusqu’alors, les seules restrictions évoquées dans votre discours concernaient les plages, les lacs et plans d’eau. Pourquoi un tel revirement ?

     En l’état donc, la rédaction de ce texte laisserait supposer que le préfet de département pourrait déroger à une règle générale d’interdiction de la plaisance et de la pratique nautique, à la demande du Maire, et pour autant que les prescriptions de l’article 1 (mesures barrières) et de l’article 7 (pas de rassemblement de plus de 10 personnes) soient respectées. »

     Pourquoi une telle complexité ?

     Et le président de la FIN enfonce le clou : « Concrètement, si la navigation de plaisance est aujourd’hui autorisée par les Préfectures maritimes, l’accès au bateau serait lui conditionné à une autorisation locale des préfets de départements, sur demande motivée du Maire, qui permette d’accéder au port de plaisance par exemple. Pourquoi une telle complexité ?

     Monsieur le Premier ministre, nous connaissons votre attachement de longue date à la mer et à la plaisance. Jadis, vous déclariez qu’il fallait « maritimiser » les esprits. Nous avons parfaitement conscience des enjeux et des efforts déployés par votre gouvernement pour faire face à la pandémie, tant sur le plan sanitaire, qu’économique. Toutefois, nos concitoyens, qui sont 11 millions à pratiquer régulièrement une activité nautique, et 4 millions à naviguer, aspirent à retrouver cette liberté, cette nature et cet espace que vous évoquiez. »

     Faites-nous confiance

     « Les empêcher à nouveau de reprendre la mer serait une mesure incomprise, d’autant que la quasi-totalité des départements littoraux se classent en vert aujourd’hui et que les risques de contamination dans le cadre de cette activité en plein air sont très faibles. La communauté nautique est composée de marins et d’amoureux de la mer, par essence, responsables et conscients des enjeux de sécurité et de santé. »

     « Cette reprise de la navigation est aussi essentielle pour la filière nautique. L’industrie nautique française compte plus de 5 000 entreprises et emploie près de 42 000 personnes. Elle exporte 75 % de sa production nationale et se classe dans les premiers sur le plan mondial. Préserver la saison estivale reste pour l’ensemble des acteurs de la filière comme du secteur nautique, un enjeu substantiel aujourd’hui.

     Tous, plaisanciers comme professionnels, sont prêts pour reprendre leur activité, de loisir ou de travail, dans des conditions sanitaires sécurisées.

     Vous avez conclu votre intervention jeudi dernier sur le thème de la confiance que vous placez en chacun de nous pour atteindre « l’équilibre entre la sécurité sanitaire qui est importante et décisive, et la reprise de notre vie. Faites-nous confiance. »

     La lettre ouverte d’Yves Lyon-Caen s’achève sur les formules de politesse d’usage.

    Merci Monsieur Lyon-Caen, ce courrier résume très bien la situation incompréhensible  d'une décision injuste et injustifiée !

     Il faut savoir que les trois Préfet Maritimes, et tous les services de l'état dépendant du ministère de la Transition écologique et solidaire chargé des transports, des sports nautiques des la plaisance et des ports avaient tous donné le feu vert pour la reprise des activités de plaisance ! Direction Nationale des affaires maritimes, SNSM, fédérations du nautisme, des ports de plaisance et plaisanciers ont même élaboré ensemble une "charte des bonnes pratiques dans les ports de plaisance" 

    Alors pourquoi notre premier ministre n'a pas suivi son ministère ? Il aurait été bien plus simple d'écrire Les activités nautiques et de plaisance au départ des plages sont interdites. 


     

     


    votre commentaire
  • Nous sommes en attente des décisions du Préfet maritime Manche Mer du Nord, on peut s'attendre aux mêmes mesures pour les départements classés en vert, une distance maximum de 54 miles tout en restant dans les eaux territoriales Françaises.

    Navigation, le Préfet maritime Méditéranée a pris son arrêté !

    Navigation, le Préfet maritime Méditéranée a pris son arrêté !

    Navigation, le Préfet maritime Méditéranée a pris son arrêté !


    votre commentaire
  • Soyons prudents tout de même, le décret ministériel qui précise les modalités de déconfinement n'est pas encore sorti, le préfet de la Manche n'a pas non plus pris d'arrêté .

    L'arrêté du préfet de la Manche qui interdit tout loisir nautique court jusqu'au 11 mai et il ne précise pas si c'est à 0 heure ou journée incluse !

    Ouest-France la 9 mai.

    La plaisance reprend lundi 11 mai

     

     


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires