• Jean Kiffer, président de la FNPP, réagit aux différentes réglementations liées à la pêche du bar et à la pêche du thon. Interview réalisé au salon de la Pêche en Mer de Nantes 2018.

     


    votre commentaire
  • Le GIFAP se mobilise pour la survie de la pêche récréative du Bar.

    À l’initiative de son Président, Hugues NELLO, le GIFAP s’est réuni le 12 janvier 2018 pendant le salon de la pêche de Clermont-Ferrand pour décider d’un plan d’action à mener pour la survie de la pêche récréative du Bar.

    Alors que les Ministres européens ont interdit pour 2018 toute capture de bar aux pêcheurs de loisir au nord du 48eme parallèle, le GIFAP souhaite, en l’absence de données précises sur les prélèvements réels opérés par les pêcheurs récréatifs , que soit reconduite l’autorisation de prise d’un bar par jour à partir de juillet 2018. Compte tenu du préjudice sérieux porté au secteur économique de la pêche de loisir par la mesure actuelle, le GIFAP va demander à rencontrer le Ministre de l’Agriculture pour appuyer sa demande .

    Dans cette optique, un collectif sera constitué afin de réunir l’ensemble de la filière ( fabricants, distributeurs et presse spécialisée, nautisme) et soutenir cette démarche.

    Pour 2019, le GIFAP est favorable au recensement des pêcheurs de loisir en mer par des mesures à définir ( carte de pêche en mer, carnet de prise ou autre ) afin de mesurer les prélèvements réels de la pêche récréative et mettre en place des mesures de protection des espèces sérieuses et raisonnables.

    Le GIFAP se mobilise pour la survie de la pêche récréative du Bar.

     


    votre commentaire
  • Dans la voix du Nord de Boulogne de ce vendredi 23 mars 2018, IFREMER reconnaît que les chiffres des poissons pêchés par les plaisanciers sont faux et cela depuis au moins 2012 !

    IFREMER annonce d’autre part que que ces chiffres sont issus d’enquêtes réalisées par des instituts de sondage …

    C’est pathétique ce manque de rigueur de la part d’un institut de recherche scientifique !

    Le problème, c’est que les décisions prises à l’encontre des pêcheurs de plaisance depuis 5 ans par l’Europe et les ministres, sont établis à partir de données fournies par IFREMER !

    La Fédération Nationale de la Plaisance et de la Pêche en mer (FNPP) et l’EAA (fédération européenne) dénoncent depuis plusieurs années les chiffres des prises de bar par les pêcheurs récréatifs. L’EAA a pris la décision,fin 2017, d’aller devant la cours européenne de justice pour dénoncés ces mesures discriminatoires pour les plaisanciers.

    Sûrement que cet article sera versé au dossier !

    Le bureau du CRPLM

    BAR : IFREMER reconnaît donner des chiffres faux sur la pêche de plaisance !


    votre commentaire
  • Ça marche pas bien !!

    Samedi 24 mars : Essai d'une voiture amphibie dans le port de Diélette !


    votre commentaire
  • BARGIP : Une étude scientifique sur le bar !

     

    BARGIP : Une étude scientifique sur le bar !

    Acquisition de données et connaissances pour l’élaboration d’aides à la Gestion Intégrée des Populations de Bar de l’Atlantique du Nord Est (golfe de Gascogne, Manche et Mer du Nord).

    Rendez-vous sur le site : http://wwz.ifremer.fr/bar/Projet 

    Vous y découvrirez des choses intéressantes, on peut se poser des questions ! Peut-on en conclure que les scientifiques nous roulent dans la farine ??

    Quelques extraits ci-après :

    Action marquage : 1500 bars ont été marqués, 25% ont été recapturés et analysés!

    BARGIP : Une étude scientifique sur le bar !

    BARGIP : Une étude scientifique sur le bar !

    Leur parcours a été reproduit !

    La frontière du 48° parallèle est bien virtuelle ! 

    Données halieutiques professionnelles :  

    Étonnamment il n'y a aucun chiffre exprimé en tonnes ; on ne connait donc pas l'impact de la pêche pro. sur la ressource ! 

    Données FRANCE-AGRIMER:

     BARGIP : Une étude scientifique sur le bar !

    La forte baisse du tonnage en 2015 correspond à l'arrêt de la pêche sur les frayères dans la zone nord, la halle à la marée de Cherbourg n'apparait pas car les débarques partaient directement sur la Turballe!

    BARGIP : Une étude scientifique sur le bar !

     Les données des rejets en mer sont à ajouter ! 20 à 50% plus tout ce qui est rejeté au nord du 48° parallèle ! On voit aussi que le gros de la pêche est fait pendant l'hiver et la période de frai! 

    Deux aires majeures de concentration ressortent des résultats : le nord-ouest de la Manche (en février-mars) et le sud du golfe de Gascogne (décembre à février). Cela correspond à la pêche en périodes de frai toujours pratiquée dans le golfe de Gascogne !

     La taille moyenne de maturité de 42 cm dans le golfe de Gascogne ne présente donc pas de différence notoire avec celle observée dans la Manche. Alors pourquoi la taille minimale de capture pour les pros est toujours à 38cm?

     

     Pêche de loisir : Les premières études réalisées en France sur la pêche de loisir (surtout depuis les années 2000) ont permis de montrer l’importance de cette activité, tant en ce qui concerne le nombre de pratiquants (de l’ordre de 1.3 millions de pêcheurs de poissons), que des captures réalisées, notamment de bar, cible principale du pêcheur de loisir français (de l’ordre de 2300 tonnes par an).

     

    Le nombre de pêcheurs de bar est largement surestimé ! 

      BARGIP : Une étude scientifique sur le bar !

    L'enquête est réalisée sur la période 2006-2011, seulement 200 pêcheurs de loisir "volontaires" ont été sollicités ! Donc non représentative ; les pêcheurs qui ne pêchent pas le bar n'ont pas répondu ; on ne peut pas en déduire que 1.3 million de pêcheurs de loisir pêchent le bar! 

    Plus d'études depuis 2012 date à laquelle la taille minimale de capture est passée de 36cm à 42cm ! Elle ne prend pas en compte non plus le quota journalier de 3 bars par jour et 1 bar par jour les 6 derniers mois de l'année au nord du 48° parallèle  

    Donnée intéressante, la distribution en taille des bars gardés et rejetés sur 2009-2011 :

    BARGIP : Une étude scientifique sur le bar !

     

     

     A la vue du graphique, on peut constater que les bars de taille 36 à 42cm représentent bien 40% des captures! 

    Aux questions posées : Combien de pêcheurs de loisir de bar ? Et que prélève la pêche de loisir ?  

    La seule réponse est la mise en place d'un carnet de prélèvement assorti d’un quota mensuel tel que mis en place pour la bécasse et le lièvre pour les chasseurs! 

    Si on ne fait rien après le cabillaud, la sole, la raie brunette et le bar on va ou ?

    Bien sur nous voulons préserver la ressource ! Nous ne sommes pas responsables de sa raréfaction !

    Non au mesures injustifiées ! et aux brimades de toute sorte dont fait l'objet la pêche de loisir! 

    Alors venez manifester votre mécontentement à Cherbourg samedi 7 avril !

    BARGIP : Une étude scientifique sur le bar !

     

     


    votre commentaire
  • BAR : NON AUX MESURES DECIDEES PAR L’EUROPE POUR LA PECHE DE LOISIR !


    votre commentaire
  • A l’initiative de l’association des plaisanciers de Port Diélette, La troupe théâtrale animée par Christophe PESTELLE donnera une représentation au bar de la base nautique de Diélette vendredi 6 avril 2018 à 20h30. Pour la petite histoire, il faut savoir que certains comédiens sont aussi des navigateurs.

    Vendredi 6 avril, troisième soirée théatre à Diélette :

     

    Entrée 2 euros par personne reversés intégralement à l'association la troupe du donjon de Bricquebec! Café offert à l'entracte par l'APPD .

    Soirée réservée aux adhérents de l'APPD et à leur famille.

    Réservation impérative par téléphone au 06 82 37 75 62 ou par mail  app.dielette@gmail.com

      afin de nous faciliter la logistique.

    On compte sur vous !


    votre commentaire
  • Article Presse de la Manche du 14 mars :

    11 Mars : Assemblée générale de l'Association des Plaisanciers de Port-Diélette !


    votre commentaire
  • Article Ouest-France du 12 mars :

    12 mars 2018 : Retour sur l'assemblée générale des plaisanciers de Port-Dielette !


    votre commentaire
  • Pêche au bar interdite. La fronde monte depuis Morlaix

    http://www.letelegramme.fr/finistere/morlaix/peche-au-bar-interdite-500-manifestants-a-morlaix-10-03-2018-11881742.php

    Pêche au bar interdite. La fronde monte depuis Morlaix

             Publié le 10 mars 2018

    Ils étaient près de 650 à manifester, ce samedi matin, à Morlaix, contre l'interdiction de la pêche au bar en Manche. L'Europe a pris cette décision afin de préserver la ressource. Mais elle déclenche la colère des pêcheurs plaisanciers et des passionnés de pêche au bar.

    Mécontents de la décision de l'Europe d'interdire la pêche au bar au-dessus du 48e parallèle (au nord du raz de Sein et d'Audierne), les pêcheurs-plaisanciers ont manifesté ce samedi matin à Morlaix.

    Après s'être réunis sur le parking du centre commercial Géant, à Saint-Martin-des-Champs, ils ont entamé leur défilé aux environs de 10 h vers le centre-ville de la Cité du viaduc. Venus du Trégor (Plougasnou, Plouezoc'h, Locquirec), du Léon (Cléder, Saint-Pol), de la région brestoise (Guisseny, Plougastel), du Sud-Finistère (Plobannalec-Lesconil, Camaret), mais aussi des Côtes-d'Armor (Plouha, Pleumeur-Bodou, Plestin-Les-Grèves), ils étaient près de 650 dans le cortège à réclamer que l'Europe revoit sa position afin de ne pas pénaliser la pêche de loisir, alors que les professionnels, eux, sont autorisés à continuer à pêcher.

     

    Un recours en justice

    "On réclame de pouvoir pêcher un bar par jour et la mise en place d'un quota mensuel de 10 à 20 bars à compter de 2019", a lancé le Costarmoricain Jean Kiffer, président de la Fédération nationale de la plaisance et des pêches en mer (FNPP), en estimant que la décision prise par la Commission européenne en décembre dernier est "une véritable provocation et un assassinat de la pêche loisir".

    "S'attaquer à ce poisson emblématique est inexcusable", a-t-il poursuivi, avant d'annoncer, en toute fin de manifestation, que la fédération des pêcheurs européens a déposé un recours devant la Cour de justice européenne afin de demander l'annulation de la décision. "On peut envisager une issue favorable, mais rien n'est sûr, a conclu Jean Kiffer. On a tellement été roulé dans la farine depuis 15 ans...".


    1 commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires